Mahō Tsukai no Yome

Mahō Tsukai no Yome ou  The Ancient’s Magus Bride

C’est un manga découvert par hasard d’abord en tant  que série animée, puis en version livre.

the-ancient-magus-bride

J’ai été attirée par cette image. Un crâne animal surmonté de cornes de bouc ! Une représentation satanique ? Et pourtant malgré l’obscurité et les ronces, on y voit lumière, magie et douceur d’un regard.

Histoire :  Chise Hatori a 15 ans. Elle n’a ni famille, ni talent particulier, ni aucun espoir dans la vie. Un jour, elle est vendue à un sorcier, un non-humain dont l’existence remonte à la nuit des temps… Il la prend sous son aile pour faire d’elle sa disciple et lui annonce qu’à terme, elle deviendra son épouse. Alors, les aiguilles qui semblaient à tout jamais figées dans son cœur se mettent à tourner de nouveau, petit à petit…

J’adore le graphisme . Dans l’animé, avec les couleurs, les paysages de la campagne anglaise sont magnifiques.

J’ai été agréablement surprise par les connaissances des mythes et légendes du folklore européen de l’auteur. Et sa manière de représenter les fées et autres membres du Petit Peuple me plaît énormément. A la fois beaux et dérangeants. Manière intéressante de montrer qu’ils ne sont pas nos ennemis, mais également pas nos amis pour autant. Certains aiment les  humaines, d’autres non. Ils ont leur propre perception/conception du monde et il n’est pas bon de les vexer.

J’ai été surprise d’y retrouver des références païennes telle que Yule.

Egalement, lorsque l’auteur  fait également une différence entre sorcellerie et magie.  « les mages emploient la science. Ils étudient les lois du monde et les réécrivent avec leur magie pour obtenir des résultats. »  /   » Les sorciers emploient une autre force, celle des fées ou des esprit, pour perturber les lois du monde et produire des miracles. […] Mais comme elles reposent sur le pouvoir d’autres êtres, elle est dangereuse. Si on essaie de manipuler une force qu’on ne contrôle pas, » il peut y avoir de grave conséquences.  Je trouve cette différentiation intéressante.

Au-delà d’une simple re visitation du thème de la Belle et la Bête, il y a une réflexion sur l’acceptation de l’autre, de notre passé. Sur qui nous sommes et ce qui fait de nous des êtres humains.  Il y a à la fois du lumineux et du sombre dans cette histoire, mais loin de la vision manichéenne du bien et du mal.  Je conseille cette série à tous les païens amateurs de manga.

 

Publicités