Quand la tragédie environnementale te rattrape ….

Alors que j’étais dans mon périple ardéchois (voir Halloween en Ardèche ), j’ai beaucoup discuté avec W. Du moins, je l’ai beaucoup écouté.

J’ai beaucoup entendu, j’ai beaucoup oublié. Néanmoins, je vais essayer de synthétiser.

* Catastrophes végétales

Combien d’entre vous savent que les buis sont en train de mourir ? Je l’ignorais, jusqu’à  ce que W me le fasse remarquer. Nous roulions dans cette forêt de chênes verts lorsqu’il me fit observer les buis. Tous morts, complètement desséchés. Il m’apprit qu’un papillon venu d’Asie en était à l’origine. Provenant sûrement d’une plante tropicale, importée et vendue dans une jardinerie. Dans cet article, Dépérissement du buis,  des solutions sont proposées …pour les jardins et les parcs ! Mais dans la nature ! J’ai vu un flanc de colline, envahi de buis mort. Ils étaient vivant sur l’autre versant. Mais pour combien de temps encore ???

Sinon, avez-vous peut-être entendu parler du danger qu’encourt actuellement les oliviers ?

http://www.lemonde.fr/idees/article/2015/04/27/xylella-fastidiosa-accident-industriel_4623366_3232.html

W. concluait tristement : les oliviers peuvent vivre des millénaires. Le buis « toujours vert » peut également vivre très longtemps. Aujourd’hui, ces deux plantes sont en danger. C’est symboliquement très fort. Que nous réserve l’avenir ?

 

* Centrales nucléaires

A la vue de la centrale de Tricastin, nous ne pouvions forcément ne pas évoquer cette abomination environnementale.

W. me parlait d’un ancien collègue de travail qui avait vécu près d’une centrale nucléaire (je ne me rappelle plus laquelle) . Lors du passage du nuage radioactif de Tchernobyl, toutes les sirènes de la centrale nucléaire s’étaient activées et tout le monde, paniqué, avait agi comme  la procédure d’urgence l’exigeait.  En effet, les capteurs, prévus pour enregistrer toute fuite radioactive du site, se sont activés lorsque le nuage est passé. Vous pouvez imaginer l’angoisse et les mouvements de panique causés auprès de la population locale. Et le sentiment d’être pris pour des idiots lorsque le gouvernement déclarait que la France n’avait pas été touchée !!!

W. m’ évoquait également la centrale Superphénix à Creys-Mépieu en Isère.  Cette centrale subit plusieurs incidents. Dont l’effondrement d’un toit sous 80 cm de neige.
80 cm de neige en Isère, comme si c’était rare ! De quoi avoir peur….. La centrale a fini par fermer à la fin des années 90 …. pour raisons de sécurité, mais également suite aux démarches juridique de la République et Canton de Genève !

* La sécheresse

Lorsque nous étions à proximité de la source de la Loire, je vis une toute petite rivière profonde de quelques dizaines de centimètres. W. me déclarait que 4 ans auparavant, c’était un véritable torrent au débit puissant. Sur le plateau de Coireau, l’herbe était encore jaune et desséchée. Insuffisant pour nourrir le bétail.  Or, W. m’expliquait qu’en tant normal, nous devrions être entourée de magnifiques prairies vertes.

Depuis combien de temps avons-nous connu de véritables pluies ? Tant que l’eau coule de notre robinet, nous nous rendons pas compte. Mais j’appréhende vraiment le moment où nous connaîtrons des coupures d’eau, car celle-ci sera devenue totalement insuffisante pour la consommation de tous.

Personnellement, je m’efforce de faire des efforts. Que ce soit dans la fabrication de mes produits ménagers, la consommation de fruits et légumes la plus locale possible, mes petites économies d’eau ( voir Salle de bain : mes petites économies d’eau) … Néanmoins, au final, j’ai encore beaucoup à faire…..

Mais pourquoi les personnes qui m’entourent n’ont pas le déclic de faire autant alors qu’ils savent ce qui est. Voire pire ! S’en fichent royalement ? Je ne lâche pas. Je continue. Cependant, l’humanité me désespère …

Publicités

Une réflexion au sujet de « Quand la tragédie environnementale te rattrape …. »

  1. Ping : Environnement : Eau rage, eau des espoirs | Nom d'une païenne !

Les commentaires sont fermés.