La Solitude

Actuellement, je vis deux solitudes.

Une que j’ai choisie.

Une que je subis.

Du faites de mon état actuel, j’ai choisi de prendre de la distance avec des personnes que j’apprécie ,  dont je suis plus ou moins proche. 

Ce n’est pas toujours évident.  Cependant, cette solitude « choisie »m’a permise de resserrer les liens avec ma famille qui connaît ma situation et de me recentrer sur mon équilibre personnel. Je prends soin de moi, je me replonge dans ce qui m’intéresse. Dont l’écologie 🙂 . Des intérêts  que j’avais trop longtemps mis de côté alors qu’ils font partis de mes valeurs.  

Pour m’aider à passer ce cap,  j’ai le bonheur d’avoir ma famille qui me soutient et une personne très proche qui me fait rire, comprend ce que je vis pour y être aussi passée. Ce qui aide à ne pas culpabiliser. 

Cet équilibre personnel est une condition nécessaire pour mon cheminement païen. 

Par contre, je n’ai pas vraiment choisi ma solitude dans mon paganisme. J’ai intégré une clairière druidique qui a fini par disparaître.  C’est la vie. J’ai pu rencontrer d’autres  personnes dans le druidisme, très sympathiques et enrichissantes. J’ai passé de très beaux moments avec elles. Païens et humains. Des personnes qui exprimaient le désir de garder contact avec moi. 

 Je vis loin de ces personnes. Elles ont leurs vies. Je comprends qu’elles soient très occupées.  C’est pourquoi je les contacte peu souvent.  Je ne veux pas abuser de leur temps et ne surtout pas déranger. Elles ont bien à faire aussi avec leur clairière. Pourtant lorsque je ne reçois pas de réponse  à un simple message de bonne année pour Samonios, je me sens un peu abandonnée. Les personnes qui m’ont répondu,  leurs réponses m’ont été douces et chères. Et pas forcément les personnes que je connaissais le mieux. 

Peut-être est-ce le prix pour les personnes que j’ai mise à l’écart. …. Même si j’ai essayé de leur expliquer pourquoi j’agissais ainsi, la compréhension n’est pas forcément évidente. 

La voie sacerdotale est faite de solitude.De par nos expériences, nos recherches, nos vécus,  nos ressentis. Je le sais.  C’est une « épreuve » nécessaire.Pour se construire.   Mais je sais également que le partage de réflexions, d’échanger, permet aussi d’avancer,  progresser, aborder les sujets sous un angle nouveau. Je ne suis pas sûre d’être sur la voie en ce moment. J’ai plutôt le sentiment de tituber et de me raccrocher aux branches. Je reviens à cette idée que je ne suis pas certaine d’aller jusqu’au bout du chemin. Et pourtant,j’ai le sentiment que les divinités que j’honore ne sont pas loin. Peut-être dois-je me contenter d’être une simple croyante finalement. 

Les Dieux en décideront. …

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s