Transcendance musicale

Mon article va peut-être vous surprendre, car je vais vous parler de deux musiques de Beyonce.

Beyonce, on y échappe pas à la radio, à la télé.  Avec des clips plus ou moins sulfureux. Et puis, je sais pas vous, mais moi, une nana qui se tortille avec le corps d’une déesse, grrrrrrrrrrr ….. Moi, jalouse ? Jamais ! Bon allez, si un peu. 😉

Et puis un jour, un de mes collègues, fan d’elle, me la fit découvrir différemment. J’ai découvert une voix magnifique. Car, je n’avais jamais chercher à dépasser cette image de corps et de déhanchés. ça aurait pu en rester là ……

L’année dernière, alors que j’effectuais mon ménage d’autel « rituel  » (voir https://nomdunepaienne.wordpress.com/2015/08/10/autel-personnel/ ), j’avais mis de la musique en fond sonore. Je ne suis pas une connaisseuse. Ma culture musicale est même chaotique. Impossible de retenir les titres – les groupes/chanteurs – style musicaux et de les associer. Par désespoir de cause, je les classes en 4 catégories qui se recoupent : J’aime / j’aime pas, ça se danse / ça se danse pas.  Ce jour-là, je ne prêtais guère attention à ce que j’écoutais.

Et puis, je me suis sentie …. partir ….. Pas la transe chamanique, ni le voyage astral. Non juste partir. Comme si, j’avais trouvé l’équilibre en moi et que j’autorisais mon esprit à s’élever. Les pieds à la terre et les mains au ciel. Plus de peur, plus de doute. Juste un bien-être sans nom, une douce euphorie. Et toutes les questions disparaissent, car c’est comme si tout devenait plus évident, plus lumineux. Et cette douce joie qui s’insinue profondément en moi, et je sens l’amour croître. L’amour de cet instant présent, l’amour de cette étincelle de vie sacrée qui m’a été offerte, l’amour de mes Dieux. Je suis heureuse dans ce simple geste de prendre soin de mon autel. Je suis heureuse de me mettre à danser, simplement pour exprimer ce que je ressens, simplement pour dire merci. Et cette musique je me suis mise à l’écouter en boucle.

Halo de Beyonce

Par la suite, bien sûr, je suis allée voir le sens des paroles que vous pourrez lire ici. Et elles m’ont interpellée. Un peu comme une profession de foi dans mon paganisme. Je ne vois pas mes croyances comme « tout est amour et lumineux, bienvenue dans le monde des Bisounours ». Je ne vois pas un des Dieux que je vénère comme « mon sauveur » .  Mais choisir cette voie a été un peu comme un sauvetage personnel, car je m’y suis (re)trouvée. Parce qu’autant l’obscurité peut y être profonde, autant la lumière peut y être intense. Parce que je laisse mourir un  infime partie de moi à chaque pas, à chaque fois que j’approche de la lumière, la connaissance, la sagesse, le divin ….. Alors quand je me sens trop ligotée dans mon quotidien superficiel et que je veux retrouver un semblant de spiritualité, j’aime à écouter cette musique en boucle.

Je vous ai parlé d’une deuxième musique de Beyonce. Celle-ci beaucoup moins éthérée. Je crois que j’ai simplement découverte cette chanson lors d’une émission de clips. Le clip m’a beaucoup plus car j’ai adoré cette image de Beyonce simple, si on peut le dire quand on porte une tonne de bijoux bling bling autour du cou lol. Mais simple, car elle a l’air de ne pas se prendre la tête et de profiter de l’instant, grand sourire aux lèvres, ayant l’air de s’amuser comme une gamine. Si c’est du pur marketing, c’est réussi. Et puis la musique…….  Tout d’abord ce rythme, ces percussions (ou batterie ?), qui vous ancrent dans le sol. Donnant envie de faire ressortir ces impulsions nichées au plus profond notre corps, de faire remonter celles des entrailles de la Terre pour les laisser s’exprimer dans notre monde. Cette voix à la fois douce et ferme, vibrante, qui dégage une joie de vivre avec assurance. Cette voix qui nous élève, tout en maintenant le lien à la Terre.  Halo m’élevait, celle-ci m’enracine. Ce n’est plus cette douce musique éthérée. C’est de la joie de vivre physique. C’est prendre conscience de mon corps, du monde qui m’entoure, des ses beautés, de ses richesses. Et toujours dire « Merci » , encore et encore ….

XO de Beyonce

Le genre de musique que j’ai envie de mettre pour partager la fête avec les ami(e)s. J’aime me l’écouter après Halo, pour un retour en douceur dans le monde physique et continuer à sourire.  😀

Et là, de nouveau, petit tour par la traduction des paroles ici . Nouvelle chanson d’amour. On y parle encore de lumière. Mais l’obscurité y apparaît. Paroles beaucoup plus terre à terre. Et pas de profession de foi pour celle-ci. Bon je peux chipoter que je cherche les divinités quand je me trouve dans ma propre obscurité. Mais ce serait vraiment chercher à coller aux paroles de toutes les manières possibles. Par contre, quelques souvenirs amoureux remontent en mémoire. Ce que j’aime avec cette musique, c’est que rien de négatif remonte, juste des moments heureux et intenses. Une autre belle manière de dire merci pour ma vie, pour mon étincelle de vie, feu sacré pour lequel je ne remercierai jamais assez les divinités.

Publicités

2 réflexions au sujet de « Transcendance musicale »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s